Bateau " Grand"

Bateau "Grand"   Sculpté, fondu en bronze et patiné   17 X 8 X 6 cm

La figure du petit bateau raisonne dans les souvenirs de chacun.

Transposée du papier au bronze, la forme s’ouvre à de nouvelles perspectives. L’épaisseur, la masse, la patine transmutent l’Idée du petit bateau.

Cette ré-interprétation par l’artiste fondeur cherche à induire une ré-appropriation ou plutôt une redécouverte de l’objet vernaculaire et ainsi ré-générer l’émerveillement de l’enfant, explorateur vierge du monde sensible. Les petits bateaux sont des sculptures en bronze à tirages multiples non numérotés.

La patine initiale est un bleu des mers chaudes. Le modèle de base peut subir des altérations au gré de l’intention du fondeur ce qui donne naissance à des pièces uniques.

Prix de l'oeuvre
354,00 €

Présentation de l'artiste

Alexandre  BEHOT
Alexandre BEHOT

Alexandre BEHOT

En 2008 Alexandre découvre la fonderie par hasard,ce premier contact fut une révélation.

Depuis il arpente les multiples versant de cette discipline.

« J’aime m’imaginer comme l’explorateur d’un territoire méconnu qui serait l’ensemble de ce qu’il est possible de faire avec du métal liquide »

Après avoir étudié et pratiqué les techniques traditionnelles de fonderie d’art Alexandre leurs cherche des alternatives, des biais, des dévoiements. Initialement ingénieur c’est par une approche scientifique et industrielle que Alexandre entre en contact avec la matière.

Mais ce contexte ne lui permet pas suffisamment d’exercer la pratique ni de déployer sa créativité. Il construit en 2013 son atelier la Fonderie de la Côte qui a initialement une vocation artisanale. Grâces à plusieurs rencontres et au contact quotidien avec le métal, Alexandre libère alors son élan créateur et entame une production de sculptures et moulages par cycles – ou série.

« Ce qui m’anime c’est la tension de la coulée et la surprise de l’ouverture du moule qui lui succède. Me laisser suspendre par le métal qui s’est peu ou prou plié à ma volonté, observer comment il a investi les espaces de liberté que je lui ai ménagés »

Épiphanie ou déception, la ciselure et la patine entament ensuite un dialogue créatif avec la matière, du brut de coulée à la sculpture. Alexandre explore ainsi de nouvelles techniques artisanales afin d’en tirer des formes artistiques qu’il espère inédites, sensibles et évocatrices.

Photo David Renaut

Voir la fiche de l'artiste

Produits de la même catégories