La Vague

  • détail
  • détail2

VAGUE   Lithographie monotype, dépeinture sur aluminium tirée sur papier artisanal   30 x 24 cm

Hokusai n'est pas absent de cette œuvre. Mais il été habillé d'un ciré jaune et chaussé de bottes en caoutchouc. L'inspiration est nettement bretonne, sans que le figuratif pur envahisse le travail. Une sorte de force tranquille, lorsque le ciel plombé et la mer, déjà forte, mêlent les horizontales. La technique, qui laisse la part belle au geste, fait apparaître ce mouvement pendulaire.

la vague se fracasse au rocher griffe le ciel de ses doigts humides

La lithographie est une technique qui utilise l’eau pour repousser l’encre sur une pierre calcaire qui aura été préalablement dessinée avec un medium gras sur lequel l’encre accrochera.

Prix de l'oeuvre
1 100,00 €

Présentation de l'artiste

Philippe BOGATY
Philippe BOGATY

Philippe BOGATY

Né en 1957, Philippe Bogaty vit et travaille dans le Morbihan et à Nantes.
Des études classiques, puis supérieures, entrecoupées de passages aux Beaux Arts où il s’est frotté aux techniques traditionnelles (académie, modelage, etc…).

Une carrière variée dans différents pays du monde sans jamais cesser de dessiner et peindre. Une première exposition en 1980 au Togo.

Depuis les années 2000, il abandonne progressivement le figuratif au profit d’un abstrait plus symbolique.En 2016, il choisit de consacrer tout son temps à la gravure dans son atelier breton. 

LE MOT DE L'ARTISTE

"Il existe plusieurs niveaux de regard et de langage. Mon travail, monotypes et multiples, est directement inspiré de cette recherche du sens caché. Utilisation de plans imbriqués, de formules qui s’apparentent la rhétorique, je développe un argument pour trouver une conclusion au sortir de la presse. Et pour y parvenir, je n’hésite pas à forcer le trait, la teinte, les valeurs, pour délivrer mon message. La gravure est pour moi un moyen d’expression à part entière, et un des rares où la technique et la créativité se nourrissent mutuellement. C’est en composant jusqu’aux encres que j'utilise, en créant des arrachages qui s’apparentent au sgraffite de la Renaissance, que par la force du transfert sous la presse, je tente de faire apparaître des réels jusqu’alors cachés. Et les possibles sont infinis. Que ce soit par des rehauts, des chines appliqués ou des papiers gaufrés et encrés à chaud, j'essaye de rendre les semblables différents. Les multiples uniques et poétiques."

Voir la fiche de l'artiste

Produits de la même catégories